Lescodesontchange

26 juillet 2012

La mémé renaissante

Publié par lescodesontchange dans Non classé

N’avez-vous jamais eu dans votre entourage cette dame qui pourrait être votre grand-mère et qui fait les 400 coups alors que vous avez du mal, vous, à vous motiver pour sortir après le boulot ?

La mémé renaissante Capture-d’écran-2012-07-26-à-13.41.09-300x213

Cette mémé renaissante (je reconnais que le terme « mémé » peut avoir un côté péjoratif, mais je n’ai pas trouvé une autre formulation) a entre 70 et 85 ans. Elle peut être une voisine de pallier, une voisine de chez vos parents qui vous a toujours connu, ou elle peut tout simplement être votre grand-mère … Nous l’appellerons pour le bien de notre récit : Nina.

Nina donc, a une belle et longue vie. Elle a des enfants, des petits-enfants, voir même des arrières petits-enfants. Le seul souci est qu’elle a passé la plupart de son existence dans l’ombre de son mari : attention, n’allez pas imaginer que son mari ait été mauvais homme ou méchant avec elle. Non, il était tout simplement gentil et très apprécié de tous. Vous savez, ce monsieur qui rendait toujours service, qui avait toujours le petit mot gentil quand il vous croisait, qui avait un métier extraordinaire avec des anecdotes aussi passionnantes que longues. Et du coup, la pauvre Nina, mère au foyer discrète et aimante, passait au second voir au troisième plan derrière cet homme qui occupait sans le vouloir le devant de la scène. Elle a toujours été présente pour ses enfants quand son mari, très souvent absent, parcourait le monde entier. Ses petits-enfants et voisins n’ont d’ailleurs que peu de souvenirs d’elle, du vivant de son mari : « Ah oui, la dame qui allait chercher le courrier et qui remontait vite chez elle », ou « La dame qui lavait souvent les carreaux de chez elle et qui trouvait que les gens ne respectent pas les parties communes de l’immeuble » ou encore « Mamy, elle fait que le ménage à la maison, mais elle cuisine troooop bien ! ».

C’est lors du décès de son regretté mari que Nina s’est révélée. Certes, elle n’a pas remplacé son homme et reste toujours aussi discrète. Lors de cette étape difficile, ses enfants l’ont beaucoup entouré, l’ont aidé à débarrasser les vieilles affaires et l’ont même aidé à reprendre confiance au volant d’une voiture pour rester autonome. Mais, petit à petit ils sont retournés inévitablement vers leur vie …

C’est à ce moment que sa vision de la vie a changé : ses enfants étant partis depuis longtemps de la maison et ses petits-enfants ne venant que pour les vacances scolaires, il a fallu qu’elle s’occupe différemment : en s’inscrivant dans un club de bridge où elle ne retournera plus car les gens y sont trop vieux selon elle … en adhérant à une association qui propose une fois par mois de rendre visite à des personnes malades et isolées à l’hôpital … en confectionnant des tartes pour la crèche municipale voisine qui manque de générosité et d’investissement … bref, en donnant de son nouveau temps libre pour les autres.

Mais, les autres ne vont plus être le seul point d’orgue de sa vie : elle va aussi s’occuper d’elle. Elle s’inscrit dans un club de randonnée où elle rencontre d’autres mamies comme elle dont les maris ne sont plus là aussi. Avec ses nouvelles comparses, elle va partir faire des voyages et découvrir des contrées qu’elle ne voyait que sur « Thalassa » ou « Des racines et des ailes » … On la voit ainsi venir sonner à la porte un  matin, en portant ses clés de maison et en nous demandant de bien vouloir arroser ses plantes car elle part deux semaines au Mexique. En même temps, on se voit mal lui refuser car nous lui demandons la même chose lors de nos congés … Mais quand même, le Mexique ! Elle n’a pourtant pas gagné au loto, mais elle part hors période scolaire et réserve dans de petites agences spécialisées dans la gestion du troisième âge : transport en car ultra climatisé, arrêt dans tous les sites  » carte postale  » et dans leurs boutiques  » attrape – touristes « , dîner dans des hôtels tout confort avec à la clé chanteur des années 60 qui a besoin d’arrondir ses fins de mois.

Notre Nina subit donc une véritable renaissance. Mais arrêtons nous quelques instants sur ce thème de la « Renaissance » et sa place dans l’histoire. Tout le monde connait la période de la Renaissance, souvent associé à l’humanisme et aux artistes comme Michel-Ange, Boticelli ou Raphaël. Mais la Renaissance est avant tout une période qui suit celle du Moyen-Age, qui elle même suit l’époque de l’Antiquité. Pour les historiens, l’Antiquité est considérée comme une période noble où les arts et les lettres ont excellés. Par contre, le Moyen-Age est une époque sombre prise sous le joug de l’Eglise et de la religion et entachée de nombreux malheurs : guerres, pillages, pestes, famines. Forcément, la Renaissance, qui vient après le douloureux Moyen-Age, fait figure de bon élève puisque les gens recommencent à s’intéresser aux arts, aux sciences et aux lettres qui avaient été délaissés lors de la période précédente. L’humaniste Erasme résume bien le passage d’une époque à l’autre :   » Le monde se ressaisit comme s’il se réveillait d’un long sommeil (après le Moyen-Age … ndlr). Pourtant, il y a encore certains gens (les gens de l’Eglise … ndlr) qui se cramponnent à leur ancienne ignorance. Ils redoutent que si les bonnes lettres renaissent, il ne soit démontré qu’ils ne savaient  rien (référence aux nouvelles connaissances apportées par les humanistes … ndlr). »

Nina profite donc à fond de sa nouvelle vie et tous nos amis sont restés stoïques en découvrant cette octogénaire, dansant jusqu’à la fin de la nuit, lors d’un mariage récent. Quand quelqu’un lui a demandé si elle voulait se reposer, elle lui a rétorqué avant de repartir sur une musique de David Guetta qu’elle n’avait jamais entendue : « Pourquoi ? C’est pas tous les jours qu’on marie son petit-fils ! Allez vous reposez, vous, si vous êtes fatigués ! ».

Elle refuse d’entendre parler d’aide ménagère ou de maison de retraite : sa maison, elle ne veut jamais la quitter et reste persuadée de pouvoir s’en occuper jusqu’au bout. Alors, même si sur l’échelle de la vie, Nina avance inévitablement mais seule, n’est-il jamais trop tard pour profiter d’une existence trop courte et remplie d’impératifs et de contraintes? La question reste posée à côté de celle qui nous intéresse encore plus : les codes ont-ils vraiment changé ? 

 César

 

3 Réponses à “La mémé renaissante”

  1. elisabeth dit :

    bonjour, je découvre ton blog et j’adore ta façon de présenter les choses et les personnages, tes écrits sont simples et si pleins de vie, on se croirait entrain de les vivre !! merci beaucoup
    bonne continuation
    gros bisous

  2. nike 2013 air max sale dit :

    This is one awesome blog.Really thank you! Great.
    nike 2013 air max sale http://www.outletnike2013airmax.com/

Laisser un commentaire

Agent territorial en action... |
Jetestpourvous |
Katouya 6 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | number one for you
| Le grenier de Polly
| Geek le blogeur