Lescodesontchange

17 octobre 2012

La pie médisante

Publié par lescodesontchange dans Non classé

Ce soir, tout en remuant notre ratatouille maison, je posais une question à César : n’as-tu jamais eu dans ton entourage de personne qui, plutôt que d’entrer dans l’art de la conversation, préfère celui de l’hypocrisie ou de la médisance ? Laissez moi vous présenter Viviane.

La pie médisante capture-decran-2012-10-17-a-19.35.40-300x209

Viviane est une « amie » de boulot. Râleuse chronique, elle aime avant tout se prouver, et prouver aux autres qu’elle est la meilleure. Dans son boulot, elle n’est pas celle par qui arrive « la bonne ambiance ». Non, au contraire : alors qu’elle a tout juste une petite vingtaine d’années, elle n’a réussi qu’à sympathiser avec Renée,  la comptable acariâtre et antipathique de la boîte.

Le midi, Viviane est toujours la première à critiquer un-tel ou une-telle, à jacasser sur l’absence de rigueur de tel employé. Car ce qui importe à Viviane, c’est la rigueur. Les clients, il « faut les cadrer » : c’est à ça qu’on voit une bonne gestionnaire ! Foutaise !

Malgré l’antipathie qu’elle inspire, Viviane et sa clique pensent toujours détenir la bonne façon d’agir, et les autres, ben forcément, ils se trompent. Alors s’il y a bien un domaine où notre volatile excelle, c’est dans l’art d’écraser les plus faibles. Non pas de façon directe, elle est bien trop perfide et fourbe pour cela mais insidieusement. Et, en ce moment, sa bête noire c’est Marie.

Marie, jeune DRH tout juste parachutée dans notre service suite à la défection de notre ancienne directrice, débarque tout juste de sa Normandie natale. Mais Viviane et ses volatiles acolytes ne lui passent aucune « boulette » : un papier envoyé avec un jour de retard ? « Quelle sotte cette nouvelle dirlo » ; un changement minime au sein de l’organisation … La fronde se met en route !  Alors moi, bonne poire, dans un souci de régler les conflits, je tente de raisonner la pie médisante : « Mais plutôt que de ruminer, pourquoi ne vas-tu pas voir directement Marie pour crever l’abcès ? ». Ce à quoi, Viviane, toujours aussi agréable,  se contente d’un air dédaigneux de sourire et de tourner les talons. Cause toujours, tu m’intéresses… Ca m’apprendra à vouloir changer le monde !

Mais avec elle, j’en découvre de pire, jour après jour. Comble du comble, là où notre pie médisante s’évertue sans vergogne à déverser son fiel : c’est sur les réseaux sociaux. Quelle ne fut pas ma surprise, de découvrir ce soir, en zappant sur un célèbre réseau social au fond bleu foncé, notre Viviane qui vilipendait ouvertement sur Marie ! C’est bien la première fois qu’elle fait quelque chose ouvertement ! Mais, bien évidemment, elle sait que notre directrice ne pourra accéder à son profil …

Alors pourquoi ces réactions puériles et stériles ? Il semblerait que critiquer par derrière soit plus simple que de sa lancer dans une conversation. Pourquoi s’embêter à discuter alors qu’il est si aisé et plaisant de critiquer, de faire des messes basses ? Viviane ne s’en prend d’ailleurs pas qu’ à une seule personne ; Eve, charmante quadragénaire sympathique et à la vie sociale bien remplie, est aussi pour notre pie une cible de choix. Il faut dire, que mise à part Renée et Chantal (la troisième pie comparse), Viviane n’a pas beaucoup d’ami(e)s. Sa vie sentimentale est aussi réduite à peau de chagrin. Alors son boulot ou plutôt les critiques au boulot, c’est son dada, une sorte de besoin vital. Peut être est-ce aussi une façon de vivre une vie par procuration ? Et puis, quelque part, c’est tellement facile de critiquer plutôt que de proposer des solutions !

L’Histoire nous a montré que ce genre de personne est légion depuis longtemps. Les coups bas, les rumeurs, les hypocrisies ont toujours existé et ce serait une réelle lapalissade que de s’en contenter. Cependant, ce qui importe, et même dans l’entourage des Grands de ce monde, c’est leurs capacités à savoir passer outre ces hypocrisies. Louis XIV, entouré dès la mort de son père en 1635, par des hordes de perfides personnages prêts à le critiquer et à tenter de le chasser du trône, a su au contraire faire de cette animosité ambiante une force pour devenir le Roi Soleil adoré, craint et vénéré en son temps. Ces années forgèrent les armes à ce futur monarque absolu. La majorité officielle du roi, en 1651, il a treize ans, change la nature de la Fronde. Les atteintes deviennent des « crimes lèse-majesté » et en décembre 1652, il fait arrêter le cardinal de Retz, un des chefs de la Fronde des Princes.

Finalement, en restant totalement objective, je crois que je peux dire que je hais ce genre d’individus et je déplore d’avoir à me poser la question rituelle que je tournerai ainsi : Les codes ne devraient-ils pas un peu changé ?

Charlotte

2 Réponses à “La pie médisante”

  1. Marionchocolat dit :

    Ça fait partie de la nature humaine…

  2. north face jacket sale dit :

    Hiya. Very cool website!! Man .. Excellent .. Amazing .. I will bookmark your website and take the feeds also…I am satisfied to find so much helpful information here in the post. Thank you for sharing..
    [url=http://www.northfacejacketsoutletonsale.com]north face jacket sale[/url]
    north face jacket sale

Laisser un commentaire

Agent territorial en action... |
Jetestpourvous |
Katouya 6 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | number one for you
| Le grenier de Polly
| Geek le blogeur