Lescodesontchange

  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 1 juin 2013
1 juin 2013

Le trop-plein d’amis

Publié par lescodesontchange dans Non classé

Matthieu, est un gars sympa. Il approche de la quarantaine, il a une vie agréable, un job passionnant, une femme aimante et aussi sympathique que lui. Cependant, car il y a toujours un « mais », Mathieu a un problème. Il souffre d’un mal chronique : il a un trop-plein d’amis.

Le trop-plein d'amis labrador_chiot_1-300x300

Vous devez surement vous dire qu’être entouré (et qui plus est, bien entouré) n’est pas un problème, bien au contraire. Toutefois, Matthieu ne sait pas vivre sans ses amis. Il est toujours le premier à proposer un séjour pittoresque que lui seul peut dégoter. Ainsi, n’est-il pas rare que nous recevions des mails annonçant : « Une semaine sur un voilier au large de la Croatie pour 200 euros par personne avec le cuisinier à bord ça vous branche ? ». Face à une offre si alléchante, autant vous dire qu’il est presque obligé de faire un casting pour savoir qui va pouvoir participer à leur petite escapade.  Matthieu, en plus d’être très serviable, sympathique, charmant et drôle a le don pour parler facilement à tout le monde. Combien de fois, il a réussi à se lier d’amitié avec des hommes ou femmes (au grand désespoir de sa femme Laura) dans la moindre soirée un peu arrosée ? Alors forcément, de fil en aiguille la liste de ses amis s’allonge …

Le problème vient du fait que Matthieu et Laura ont du mal à se retrouver tous les deux, toujours invités à droite et à gauche, constamment en train d’inviter leurs amis issus de divers groupes : ceux de l’école, ceux de la fac, ceux du boulot, ceux du sport, la famille … Bref leur vie sociale est pour le moins, bien remplie, trop remplie ? Car, souvent, Mathieu et Laura ne rêveraient que d’une soirée rien qu’à eux, un week end entier sans voir personne, juste à se prélasser sous leur couette. Alors parfois ils tentent l’expérience, mais bien vite leurs amis les rappellent à l’ordre : « Apéro barbecue demain soir, allez, venez il y aura Phil en plus que vous n’avez pas vu depuis longtemps … » ! Pris de remords, Matthieu, toujours altruiste décide de faire un « saut » chez son ami, « saut » qui va durer la soirée ! Parfois aussi, certains amis se vexent, ils veulent les voir plus souvent, mais Matthieu et Laura ne peuvent pas se dédoubler…  Alors ils refusent, quitte à vexer et à perdre aussi des amis proches. Mais c’est la rançon de leur « gloire » !

De plus, à trop vouloir mélanger leurs divers groupes d’amis, ils se retrouvent parfois dans des situations périlleuses. Ainsi n’est-il pas impossible de voir chez eux à la même table leur ancien pote de fac, intermittent du spectacle, et un ami chirurgien dentiste : les discussions peuvent vite s’échauffer et s’envenimer sur les différentes conceptions de la vie. Et voilà Matthieu essayant de faire tampon et tentant de ne blesser aucune susceptibilité entre l’un pro communiste et le second UMP de la première heure !

Matthieu peut être comparé au Roi soleil. Adulé et vénéré par toute une foule de courtisans il ne restait jamais seul. Même son lever était réglementé. Lors de l’« entrée de la chambre » : le grand aumônier escorté des aumôniers de service trimestriel, les ministres, les conseillers d’Etat, les maréchaux de France … et tant d’autres se pressent auprès du roi. Ce dernier en profite pour retirer sa robe de chambre, le maître et le premier valet de la garde-robe lui ôtent sa chemise de nuit, l’un par la manche droite, l’autre par la manche gauche. Puis ils lui passent une nouvelle chemise qui a été apportée par un fils de France ou le grand chambellan. Le roi se lève alors de son fauteuil, pour se reposer et on l’aide à ajuster son haut de chausse ; le grand-maître de la garde-robe ceint l’épée au roi, lui passe le reste des vêtements : la veste, le justaucorps et la cravate. Un véritable cérémonial !

Malgré cette pléiade de personnes, Louis XIV devait parfois se sentir seul et n’espérer qu’une chose : la tranquillité. Peut être que Matthieu devrait aussi apprendre à dire non, à savoir s’imposer des périodes de vraie solitude. Ainsi pourra-t-il prendre du recul et se poser les bonnes questions comme : les codes ont-ils changé ?

Charlotte

Agent territorial en action... |
Jetestpourvous |
Katouya 6 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | number one for you
| Le grenier de Polly
| Geek le blogeur